Grand Canyon du Verdon, le plus grand canyon d’Europe

Le Grand Canyon du Verdon est indissociable de la rivière qui y coule; Le Verdon

Au fil du Verdon

Le Verdon, cette rivière émeraude qui fait tant rêver. Du Col d’Allos où il prend sa source jusqu’à la commune du Var de Vinon-sur-Verdon, où il se jette dans la Durance, le Verdon parcourt environ 170km. Il traverse 32 communes et 3 départements, les Alpes-de-Haute-Provence, le Var et les Bouches du Rhône (confluent avec la Durance).
Sur son passage il sublime tous les endroits qu’il rencontre. Dès Castellane, après les lacs artificiels de Chaudanne et de Castillon, le Verdon s’échappe dans les Gorges du Verdon, classées Grand Site de France. Puis il se fraie un chemin dans le Grand Canyon du Verdon, avant de finir une partie de sa course dans le Lac de Sainte Croix, à Moustiers-Sainte-Marie. C’est de là que commencent les basses Gorges, où le Verdon coule une retraite paisible avant de se jeter dans la Durance.

Le parcours du Verdon n’est pas toujours paisible et reposant. En effet, l’hydrométrie de la rivière est gérée, depuis 1948, par des barrages hydro-électriques. Castillon et Chaudanne en amont puis par les barrages de Sainte-Croix, Quinson et Esparron en aval. Les débits varient selon les saisons, allant de 1m3/s à 40m3/s. En 1994, un débit de 1000 m3/s a entrainé une crue dévastatrice pour la région.
D’autres acteurs viennent modifier ce flux, parfois considérablement, ce sont les affluents. Ils sont nombreux à finir leur course dans la rivière du Verdon. On retiendra le Jabron, l’Artuby et La Lance.
Cela ne vous aura pas échappé, le Verdon est remarquable par sa couleur, dont il tient son nom. Ce bleu-vert, tirant sur les bleus turquoise et émeraude, fait sa réputation depuis toujours. Il doit cela à ses fonds argileux, à la présence de micro-algues et de fluor.

Le Verdon à travers le temps

Tout commence pendant la période géologique du Trias. Il y a 210 millions d’années, à l’ère Mésozoïque, la Provence fut recouverte par la mer. Ses profondeurs composées de plusieurs couches épaisses de calcaire et peuplées d’ammonite ont laissé des traces jusqu’à aujourd’hui. On retrouve toujours de nombreux fossiles tout au long du Verdon (leur extraction est interdite).
Il y a 140 millions d’années, pendant le Jurassique, les profondeurs marines s’abaissent, les eaux se réchauffent et favorisent l’apparition de coraux. C’est ainsi que vont véritablement naître les Gorges du Verdon.
Au Crétacé, pendant l’ère tertiaire, sous l’effet de la formation des Alpes, la mer recule, la Provence s’élève et laisse un paysage aquatique parsemé de lacs.

Il y a 65 millions d’années, des mouvements tectoniques apparaissent. Ils provoquent des fractures dans les roches calcaires du Jurassique et créent les vallonnements de la région du Verdon.
Au quaternaire, les glaciations, ainsi que le dessèchement de la mer Méditerranée, vont avoir pour effet d’accélérer l’érosion. Dans ce même temps, le Verdon prend en force et continue de creuser de plus en plus fort son lit et les gorges en entaillant fortement les massifs formés au Jurassique.

La rivière du Verdon, pendant des millénaires, a creusé et créé le plus grand et le plus profond canyon d’Europe, que nous connaissons aujourd’hui sous le nom du Grand Canyon du Verdon.

 

Le grand Canyon du Verdon, des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

Après des millions d’années de « construction » le Grand Canyon du Verdon s’impose dans la région de Provence comme le canyon le plus grand et le plus profond d’Europe.
Alors qu’il commence véritablement au pont de Tusset, sur la commune de Rougon, il s’étend sur plus de 50km jusqu’au lac de Sainte-Croix, à Moustiers-Sainte-Marie.
La hauteur de ses falaises de calcaire varie de 250 à 700 mètres. Son envergure est tout aussi surprenante, allant de 6 à 100 mètres de large.

Le grand Canyon du Verdon, des lieux magiques.

Dès le début du canyon, la baume aux pigeons, une grotte creusée naturellement nous offre une atmosphère particulière. Vous pourrez la découvrir lors de votre randonnée aquatique !
Un peu plus loin c’est l’emblématique « Styx ». Ce mini canyon vient se loger dans le grand canyon par le rétrécissement de celui-ci. Dans la mythologie grecque, le Styx signifie fleuve qui mène aux enfers. Ceci s’explique par cet embranchement escarpé et étroit où seul le Verdon peut se faufiler.
L’imbut, célèbre sentier dans le grand Canyon du Verdon. Il signifie entonnoir en provençal. En effet, ce passage est resserré et le Verdon semble disparaitre dans un chaos rocheux.

Le grand Canyon du Verdon, un véritable refuge d’espèces rares.

Sa flore, protégée, est très riche. On y retrouve des chênes verts, des hêtres, érables, ifs, plusieurs espèces de genévriers, etc.
Il y héberge également une fougère endémique unique : la Doradille du Verdon. Elle est strictement localisée dans cette région où elle peut profiter du biotope idéal pour proliférer : humidité, ombre et falaise rocheuse.
Sa faune est tout aussi exceptionnelle. Sangliers, chevreuils, renards, écureuils, se partagent ces falaises de calcaire. Réintroduit au 19ème siècle après leur disparition, ce sont près de 300 vautours moines, fauves et percnoptères, qui profitent du meilleur du Canyon en planant au-dessus de ses falaises vertigineuses. Il abrite également des espèces plus discrètes comme les aigles royales ou les chamois.

Le grand Canyon du Verdon et les activités outdoor

L’escalade. Initié par Patrick Edlinger depuis 1975, les falaises calcaires du Verdon sont un véritable terrain de jeu pour les grimpeurs du monde entier. En effet, ce ne sont pas moins de 900 voies d’escalades qui sont recensées dans les gorges et le canyon du Verdon. Il est l’un des plus beaux sites d’escalade de France.

Les activités aquatiques. Les gorges du Verdon font place aux activités d’eaux vives. De Castellane à point Sublime, le rafting et le kayak vous permettent de découvrir le Verdon à votre rythme. Soyez votre propre embarcation pour découvrir le canyon en randonnée aquatique. Et prenez votre dose de sensations forte avec l’activité canyoning. Le lac de Ste-Croix vous offre la possibilité d’embarquer à bord d’un pédalo, d’un canoë ou encore d’un bateau électrique pour découvrir la fin du grand Canyon et l’immensité de son lac.

Des randonnées mythiques. On pense de suite au sentier Blanc-Martel qui offre 16km de marche au cœur du Grand Canyon du Verdon. Les sentiers de l’Imbut (passage emblématique dans le canyon) et du Vidal proposent des découvertes saisissantes.

A bicyclette. Prenez un vélo et partez sur la route des Crêtes. Située rive droite du Verdon, parcourez ces 23km de route surplombant le Grand Canyon du Verdon. Vous pourrez profiter de points de vue remarquables pour contempler et prendre conscience de la beauté et de l’ampleur du site.