Les vautours Fauves et les vautours Moines du verdon

Proche de Point Sublime ou bien depuis les premiers belvedaires de la Route des Crètes http://www.notreprovence.fr/provence_verdon_la-route-des-cretes.php , il est presque impossible de ne pas voir voler les vautours dans le ciel. En effet, ayant disparus au XIX siècle dans le verdon, c’est l’association Vautours en Haute Provence qui lança dès 1993 un projet de ré-introduction du vautours fauve en installant plusieurs d’entre eux dans une volière au-dessus du village de Rougon.

Le vautour Fauve https://fr.wikipedia.org/wiki/Vautour_fauve
Avec une envergure allant de 240 cm à 280 cm pour une longueur de 95 à 105 cm, il possède de longues ailes et une petite tête blanchâtre. C’est le premier vautours à se servir sur une charogne, il se nourrit des chaires molles (muscles et viscères). Son long coup qui lui sert à introduire sa tête à l’intérieure des carcasse est recouvert de duvet car le sang séché se nettoie mieux sur ce support que sur des plumes ou même sur de la peau nue. Les premiers vautours fauves furent relâches le 16 octobre 1999. Entre 1999 et 2005, 99 vautours fauves furent lâchés à Rougon.

Le vautour Moine https://fr.wikipedia.org/wiki/Vautour_moine
Le programme de ré-introduction vit une évolution à partir de 2005 avec l’arrivée du vautours Moine. Onze spécimens furent lâches. Ils volent du Mercantour aux Barronies, néanmoins, un couple se reproduit désormais dans le verdon. Avec une envergure de 250 à 295 cm pour une longueur de 100 à 110 cm, c’est le plus large des rapaces européen. Les jeunes arborent un plumage noir alors que les adultes arborent un plumage brun. Sa tête présente un bec puissant qui lui permet de s’intéresser aux chaires plus dures telles que tendons, peau, ligaments, cartilages…

Le vautours Percnoptère https://fr.wikipedia.org/wiki/Percnopt%C3%A8re
Egalement appelé « vautour d’Egypte », c’est un rapace migrateur. Il n’a pas été ré-introduit dans le verdon mais il profite de quelques charniers dans la région de façon irrégulière. Ce vautour se nourrit principalement d’animaux mort mais est aussi connut pour manger des œufs qu’il brise à l’aide de cailloux, il se sert donc d’un outil. Une envergure de 165 à 170 cm  et une longueur de 56 à 75 cm, il à des ailes longues et rectangulaires et une tête étroite. Le plumage des jeunes est brun chocolat alors que celui des adultes est blanc et noir.

Le Gypaète Barbu https://fr.wikipedia.org/wiki/Gypa%C3%A8te_barbu
Il s’agit d’un broyeur d’os qui les jette depuis d’importantes hauteurs avant d’aller s’en repaître au sol. Pouvant atteindre 275 cm d’envergure, ce vautours est rarement observé dans le verdon. On le rencontre plutôt en Haute vallée de l’Ubaye ou bien dans le Parc National du Mercantour.

verdonxp.com