Dans le Verdon, des changements climatiques entre 2017 et 2018?

« Changements climatiques ». Des mots que l’on entend beaucoup ces temps-ci malheureusement.. Entre 2017 et 2018, on a put noter quelques changements d’ordre climatique dans le Verdon, cette vallée éloignée de tout monde industriel serait-elle touchée aussi ou simples caprices de la nature?

Cette année, avec un hiver généreux en chutes de neige, jusqu’à fin mai, on pouvait voir les montagnes enneigées depuis Castellane à l’embarquement de rafting. Autant dire que les réserves d’eau étaient déjà bien assurées. Par la suite, la fraîcheur des températures et les fortes pluies du printemps ont permis une fonte progressive et assurées un niveau constant dans le Verdon pour le kayaking et le rafting.

A noter qu’il a plut puis il a plut… Nombre de sessions que nous avons fait sous le déluge, cela fait toujours partit de l’aventure et puis, mouillés pour mouillés..

On nous a beaucoup sollicités pour l’Aqua Trekking durant cette période mais les premières sorties se sont faites cette année, seulement à partir de la deuxième semaine de juillet, fait exceptionnel quand on sait que l’année dernière par exemple, celles-ci avaient démarrées courant mai.

En effet, il avait déjà plut plus que la normale en mai-juin, on pensait donc que cela allait se calmer en été.. Pas du tout! En juillet et août, un orage s’abattit sur la vallée tout les deux ou trois jours. Notez au passage que lorsque cela se produit, les communications sur téléphones portables sont interrompues jusqu’au lendemain matin, ce qui complique un peu les choses quand on a un numéro qui commence par 06!

Les jours d’eau se sont donc enchaînés de façon presque continue.On rappelle que « jour d’eau » sur le Verdon, signifie que le barrage est ouvert et délivre un volume d’eau suffisant pour permettre le rafting et le kayaking. Trois, parfois quatre jours d’eau par semaine! Avec un débit avoisinant les treize mètres cubes par seconde, ce qui change énormément des dix mètres cubes par seconde délivrés généralement en été.

En revanche, on se souvient qu’en 2017, l’hiver fut bien pauvre en neige et il ne tomba pas une goutte d’eau en Juillet et août. On ne profita que de cinq jours d’eau sur juillet août tant les entrants en amont du lac de Castillon étaient faibles.

Depuis plus de 20 ans que je côtoie le Verdon, 2017 reste l’été le plus sec que j’ai connut et 2018, le plus pluvieux… Deux extrêmes en deux ans.

verdonxp.com